S'abonner à un flux RSS
 

Wiklimat:Adaptation de la Meuse et de son bassin versant aux impacts des inondations et étiages en lien avec le changement climatique (AMICE)

De Wiklimat
Bassin de la Meuse et partenaires du projet Amice

Les études réalisées sur les changements climatiques futurs et synthétisées dans "Les conséquences du changement climatique sur les débits du fleuve Meuse" (Commission Internationale de la Meuse,2005) concluent à:

  • l'augmentation de la fréquence des inondations en hiver (évènements extrêmes en particulier),
  • l'augmentation des étiages, plus probablement dus à 1 hausse de la demande en eau qu'à 1 hausse des températures,
  • le besoin de s'accorder sur les scénarios, examiner conjointement les effets d'une meilleure coordination des politiques de gestion de l'eau. La coopération transnationale conduira à 1 stratégie d'adaptation, via les scénarios de changement climatique et de débits établis pour le bassin versant.
Projet Interreg IV B - Amice

La Meuse est un fleuve navigable transnational, un des plus importants de l'Europe du nord-ouest. Son bassin s'étend sur 5 Etats Membres dans une zone des plus peuplées. Son débit varie considérablement selon les saisons: 3100 m3/s en hiver 1993 à la frontière Pays-Bas/Wallonie, seulement 10-40 m3/s l'été. Principalement alimenté par les pluies, il n'a pas de glacier et peu de nappes phréatiques pour amortir les écarts de précipitations. Un lien direct existe donc entre le changement climatique et les variations de débits maximaux et minimaux. De nombreux enjeux sont menacés dont des infrastructures et industries majeures, d'inestimables héritages historique et écologique. Le bassin versant de la Meuse, d'une superficie de 34 548 km² et comptant près de 9 millions d'habitants, est le trait d'union entre l'Allemagne, la Belgique, la France, le Luxembourg et les Pays-Bas. Ces 5 pays européens travaillent ensemble au sein de la Commission Internationale de la Meuse (CIM), créée en 2002 pour coordonner l'application de la Directive Cadre Eau (2000/60/CE).

Sommaire

Thèmes abordés

Sur la base de la construction et l'analyse de scénarios climatiques et hydrologiques partagés, les travaux du projet Amice ont été développés autour de cinq axes afin de produire une vision commune de l'adaptation du bassin version de la Meuse.

Impacts des inondations et étiages futurs : analyse des conséquences pour le bassin - Durabilité et efficacité des mesures

Rapport : Quantification des impacts des crues futures du bassin transnational de la Meuse

Rétention naturelle de l'eau : exemples de réseau de protections non structurelles contres les risques liés à l'eau

Rapport : Proposition de méthode agro-environnementale pour la gestion des crues. Application aux prairies de Wallonie
Rapport : Gestion globale, durable et concertée du bassin versant du ruisseau de Naives
Rapport : Mesures compensatoires Natura 2000 : Cyanobactéries, abreuvoirs et ponton

Contrôle quantitatif de l'eau : exemples de gestion des protections structurelles contre les risques futurs

Logiciels de gestion de crise : outils pour la préparation à la gestion des risques d'inondations

Rapport : Exercice transnational de gestion de crise d'inondation dans le bassin de la Meuse.

Communication transnationale et dissémination des résultats

Partenaires

Le projet AMICE a concerné 17 partenaires du bassin de la Meuse auxquel il convient d'ajouter la Commission Internationale de la Meuse en tant qu’observateur.

France

  • EPAMA (Etablissement Public d’Aménagement de la Meuse et de ses Affluents), également Chef de File du projet AMICE
  • Université de Metz – Département CEGUM (Centre d’Etudes Géographiques)
  • CETMEF (Centre d’Etudes Techniques Maritimes et Fluviales)


Belgique - Wallonie

  • Région wallonne, à travers le groupe transversal inondations (GTI)
  • Université de Liège – Département d’Hydrologie, d’Hydrodynamique Appliquée et de Constructions Hydrauliques (HACH) & Aquapôle
  • ULg, Gembloux Agro-Bio Tech – Département Hydrologie et Hydraulique Agricole
  • Commune de Hotton
  • Agence Prévention et Sécurité (APS)


Belgique - Flandres

  • nv De Scheepvaart, Gestionnaire des grands canaux pour le transport fluvial
  • Waterbouwkundig Laboratorium, Centre de recherche en sciences hydrauliques d’Anvers
  • RIOU asbl, Association de communication à l’environnement et renaturation


Allemagne

  • WasserVerband Eifel-Rur, Gestionnaire de l’affluent Rur
  • Université Technique d’Aix-la-Chapelle :
Lehrstuhl und Institut für Wasserbau und Wasserwirtschaft : Institut d’ingénierie hydraulique et de gestion des ressources en eau
Lehr- und Forschungsgebiet Ingenieurhydrologie: Département d’Enseignement et de Recherche en Hydrologie


Pays-Bas

  • Rijkswaterstaat (Ministère du Transport, des Travaux Publics et de la Gestion de l’Eau) à travers deux de ses départements : Waterdienst et Limburg
  • Waterschap Aa en Maas
  • Waterschap Brabantse Delta, Autorités locales de l’eau en Province du Noord-Brabant; Gestionnaires de l’eau de deux sous-bassins parmi les cinq que compte la Meuse aux Pays-Bas
Outils personnels