S'abonner à un flux RSS
 

Wikibardig:Le barrage de Montbel

De Wiklimat

Le barrage de Montbel est situé sur la rivière Trière, sur la commune de Montbel dans le département de l’Ariège. Cet aménagement est situé dans le grand bassin Adour-Garonne.

Carte 1 Montbel.PNG Carte 2 Montbel.PNG Carte lac Montbel.PNG


Cet ouvrage est un barrage de classe A, au sens du décret du 12 mai 2015, relatif aux ouvrages construits ou aménagés en vue de prévenir les inondations et aux règles de sûreté des ouvrages hydrauliques. Ce décret fixe les obligations faites aux propriétaires et aux exploitants de barrages et de digues relatives à la sécurité des ouvrages.

Le propriétaire de ce barrage est le Syndicat Mixte Départemental de l’Eau et de l’Assainissement.

Le barrage de Montbel est un barrage en remblai de terre étanche dans sa masse, de conception classique. Sa hauteur maximale est de 36 m sur le terrain naturel, sa crête a une longueur de 270 mètres et une épaisseur de 8 mètres. L’ouvrage a une épaisseur maximale de 280 mètres. Le fruit du parement (inverse de la pente) amont est égal à 4, celui du parement aval est de 3,5. Trois risbermes sont situées sur le parement aval.

Le barrage de Montbel intercepte un bassin versant de 15 km2. La retenue est alimentée, en dérivation, par les eaux de l'Hers-Vif. L’ouvrage possède un volume de stockage de 60 millions de m3 sous la cote RN (Retenue Normale) : 400 m NGF et un volume de stockage de 63 millions de m3 sous la cote des PHE (Plus Hautes Eaux) : 400,5 m NGF. La superficie de la retenue est de 5550 hectares à la cote RN.

Construit en 1983 et 1984, mis en eau en 1985, le barrage est destiné prioritairement à créer une réserve d'eau pour l’irrigation du Lauragais et de la plaine ariégeoise et soutenir les débits du cours d’eau l'Hers-Vif en saison d’étiage. Cet ouvrage est équipé d’une usine hydroélectrique et d’une base de loisirs qui sont des utilisations complémentaires.

Au point de vue technique :

- Le drainage du barrage est assuré par un drain vertical.
- La fondation du barrage est constituée de marnes, son étanchéité est assurée par deux rideaux d’injections en rive gauche et rive droite et son drainage par un tapis drainant.
- L’évacuateur de crue est de type puits (évacuateur à seuil libre dans une tour à l’amont) et galerie.
- Les 3 prises d’eau sont situées dans la tour amont.
- La galerie de vidange est commune avec celle de l’évacuateur. Huit jours sont nécessaires à la vidange totale de la retenue.

L’auscultation du barrage comprend des mesures de déplacement de l’ouvrage et des mesures hydrauliques contribuent à la connaissance des circulations d’eau dans le corps et aux abords de l’ouvrage :

- Les mesures de déplacement comportent un suivi des déplacements du corps du barrage et du nivellement de la galerie : 60 repères de niveau au total, 3 inclinomètres et 33 appareil triaxiaux de type Vinchon dans la galerie, 1 pendule dans la tour de prise
- Les mesures hydrauliques comportent des cellules de pressions interstitielles dans le remblai et ses fondations (53 cellules au total), de la piézométrie en rives et dans le pied aval (22 piézomètres au total), des débits de fuite (5 points de mesure), le niveau de la retenue et la pluviométrie.
- L’ouvrage est muni d’une galerie visitable.

Le dispositif mis en place pour assurer la sécurité des populations résidant à l’aval de l’ouvrage comprend un Plan Particulier d’Intervention (PPI) et un dispositif d’alerte composé de sirènes.

Pour plus d'information sur l'auteur : Irstea - UR RECOVER - Equipe G2DR


Le créateur de cet article est Irstea - UR RECOVER - Equipe G2DR
Note : d'autres personnes peuvent avoir contribué au contenu de cet article, [Consultez l'historique].

  • Pour d'autres articles de cet auteur, voir ici.
  • Pour un aperçu des contributions de cet auteur, voir ici.
Outils personnels