S'abonner à un flux RSS
 

Catégorie:Littoral

De Wiklimat

Les impacts du changement climatique ne seront répartis ni uniformément, ni équitablement à l’échelle du territoire. S’agissant des risques naturels, le changement climatique se traduira principalement par une pression généralisée sur les côtes basses, par érosion des côtes ou submersion du littoral, en raison de l’augmentation attendue du niveau de la mer. D’un point de vue géographique, certaines régions côtières pourraient donc se trouver très affectées par les changements projetés.

Le littoral se trouvant à la croisée des risques côtiers, de l’urbanisme, du tourisme et de l’acceptation sociale, ces différents secteurs devront mettre en cohérence leurs stratégies d'adaptation. Suite au Grenelle de la mer, la loi portant engagement national pour l’environnement a introduit la notion de gestion intégrée de la mer et du littoral, qui structure désormais la nouvelle gouvernance de ces espaces à l’échelle des façades maritimes.

Les grands principes d'adaptation du secteur Littoral

  1. Ne pas augmenter la vulnérabilité des personnes, des biens et des activités économiques
  2. Évaluer la résilience, c'est-à-dire la capacité de s'adapter aux situations, l'objectif poursuivi étant de développer cette résilience face aux aléas liés au changement climatique.
  3. Choisir entre protection, déplacement ou gestion des perturbations temporaires. Ces choix auxquels les citoyens seront associés devront prendre en compte, au delà de la seule analyse socio-économique, l’acceptation du changement, son coût environnemental et les ressources financières disponibles. Les choix entre protection et recul stratégique demandent des études locales approfondies sur une dynamique complexe (tendance locale de la montée du niveau, érosion, apports de sédiments et disponibilité de matériaux, et dans un temps un peu plus long, l’appréciation des causes de surcotes extrêmes).
  4. Analyser la vulnérabilité des territoires et des populations. Il s’agit d’identifier l'ensemble des enjeux susceptibles d’être endommagés dans les zones soumises aux aléas potentiels, y compris les territoires protégés par des ouvrages et les territoires à urbaniser dans le futur. Il faut ensuite évaluer leur vulnérabilité physique et les coûts directs et indirects associés, mais aussi leur vulnérabilité fonctionnelle pour déterminer, en fonction des diverses hypothèses retenues, des représentations sociales et des comportements, les mesures à prendre.
  5. Disposer d’outils de modélisation afin de ne pas se limiter à la seule représentation de l’élévation du niveau de la mer dans le cadre de submersions temporaires ou définitives, mais aussi de tenir compte de l’érosion côtière qui provoque des pertes de territoires, des mouvements des sédiments, et du comportement des éléments de protection (artificiels ou naturels) existants.
  6. Développer des méthodes d’évaluation de l’impact économique, social et environnemental et de l’efficacité des mesures de prévention.
  7. Adopter une stratégie nationale de gestion du trait de côte et créer un réseau national d'observations de l'évolution du littoral.

La stratégie nationale de la mer et des littoraux et les futurs documents stratégiques de façade devront prévoir un volet littoral répondant à chacun de ces objectifs.

Sous-catégories

Cette catégorie comprend 18 sous-catégories, dont les 18 ci-dessous.

Pages dans la catégorie « Littoral »

Cette catégorie contient 28 pages, dont les 28 ci-dessous.

Outils personnels